Resident Evil Rebirth : le remake qui a mis tout le monde d’accord

Nous sommes en pleine période remake/portage/reboot. Certains râlent de voir leur jeu favori une énième fois adapté, d’autres sont ravis de rattraper leur retard. De notre côté, nous sommes partagés, et si nous attendons le remake de Shadow of The Colossus avec impatience, la récente sortie du portage de Rogue Trooper ne nous a fait ni chaud ni froid. Mais dans l’histoire des remakes, un se distingue tout particulièrement : il a mis tout le monde d’accord à sa sortie le 22 mars 2002, et reste aujourd’hui un des meilleurs opus de la saga : Resident Evil Rebirth sur Gamecube, remake du premier opus de la Playstation et de la Saturn.


Résultat de recherche d'images pour "resident evil rebirth"


Image associée

Une énorme claque, ni plus ni moins. Quasi 16 ans après sa sortie (le jeu a été porté sur Xbox One et PS4 récemment), le remake du premier épisode de la saga de Capcom est toujours aussi culte et superbe. Le jeu est juste incroyable graphiquement, et a su garder l’essence de l’original, son suspense, sa tension, tout en les sublimant. Si Resident Evil sur Playstation faisait peur, le remake Gamecube fait ultra peur ! Capcom a conservé la jouabilité originelle (caméras fixes, sauvegardes via ruban encreur, portes qui s’ouvrent, level design ingénieux) tout en y ajoutant de nouveaux éléments plus modernes et qui tombaient à pic. On pouvait par exemple se défendre en cas de morsure en plantant un couteau dans la tête d’un zombie (ou en mettant un coup de taser avec Chris), et la jouabilité était légèrement plus vive et dynamique. Mais Capcom ne s’est pas contenté de copier/coller son jeu et propose dans ce remake des lieux inédits, dont certains en extérieur véritablement flippants. Le connaisseur se lançait dans le remake en pensant tout connaître… jusqu’à découvrir une porte inédite, relançant immédiatement l’intérêt de la découverte. Le jeu est donc plus vaste, plus varié, et relance l’effet de peur face à l’inconnue. De nouveaux ennemis font leur apparition, dont Lisa Trevor, qui vous donnera du fil à retordre dans la cabane au fond des bois !


Image associée


Image associéeEn plus de cela, les zombies ont gagné en vivacité. Si la première rencontre reste identique à la première fois, les ennemis suivants vont vous donner des sueurs froides. Ces salopiots peuvent courir et même ouvrir les portes d’un seul coup. Crise cardiaques assurée !! En terme de scénario, on reste sur l’histoire de base. Si vous connaissez déjà le traître de la bande, vous ne serez par surpris ! Mais quel plaisir de retrouver ses personnages préférés au top graphiquement ! Le jeu est sublime en tout point, des décors aux ennemis en passant par les cinématiques et les boss. Les effets de lumière tuent la rétine, et au moindre éclair, les pièces s’illuminent. C’est beau, et ça ne vieillit pas ! Resident Evil Rebirth reste pour nous un des plus beaux de la série ! Mention spéciale également aux musiques, retravaillées, parfois inédites, mais surtout vraiment flippantes. Bref, vivement le remake de Resident Evil 2, en espérant que Capcom garde la même recette ! 


Résultat de recherche d'images pour "resident evil rebirth wallpaper"


Panzer

2 pensées sur “Resident Evil Rebirth : le remake qui a mis tout le monde d’accord

  • 25 janvier 2018 à 20 h 17 min
    Permalink

    Je me souviens encore de la hype et l’attente que j’avais à l’époque, la réalisation était dingue et elle le reste encore aujourd’hui.

    Le seul jeu qui m’a fait sortir de mon sommeil sur gamecube, peu fourni en jeux a l’époque et que j’ai gardé plusieurs mois de plus uniquement pour ce remake.

    Sans doute le meilleur Resident Evil et le meilleurs remake de tout les temps, que j’ai racheté sans hésitation sur One dès sa sortie.

    Répondre
    • 25 janvier 2018 à 20 h 30 min
      Permalink

      Idem, racheté puis rejoué sur One à sa sortie ! Un jeu qui ne vieillit pas, et j’espère sincèrement que le remake du 2 restera dans l’esprit de celui-ci !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *