Avis Manga : Is it Love? Blue Swan Hospital, A coeur ouvert – Tome 1

Après l’excellent troisième tome de « Skilled Fast« , on reste chez les éditions H2T mais dans un registre totalement différent ! Le manga dont nous allons parler aujourd’hui s’intitule « Is it Love? Blue Swan Hospital, A cœur ouvert », rien que ça, et propose un scénario original basé sur le jeu mobile du même nom. On retrouve l’autrice italienne Rossella Sergi (Deep Scar) derrière ce récit qui va nous embarquer dans le milieu hospitalier en compagnie de Judy et ses amis. Romances, travail et relations humaines sont au programme de ce premier tome que nous avons eu la chance de recevoir afin de vous en parler. C’est parti !


Avis Manga : Is it Love? Blue Swan Hospital, A coeur ouvert - Tome 1


Judy est une jeune étudiante pleine d’ambition qui vient tout juste de s’installer à Los Angeles pour devenir chirurgienne. Elle ne sera pas seule dans cette nouvelle vie, et sera accompagnée par Nick et Allie, avec lesquels elle vit en colocation. C’est donc l’heure du déménagement, et d’une première rencontre importante pour notre héroïne : son beau et charismatique voisin, qui va lui donner un coup de main pour porter ses cartons. La rencontre est brève, mais on comprend rapidement que ce nouveau voisin fera très vite son retour dans notre récit. Comme nous le disions précédemment, « Blue Swan Hospital » est adapté d’un jeu mobile mais ce premier tome propose une histoire inédite. Les amateurs du jeu vidéo pourront donc se lancer dans ce récit sans hésiter, mais retrouveront néanmoins quelques personnage connus. Judy est une jeune femme intéressante, pleine d’ambition et de volonté. On sent qu’elle est motivée et qu’elle s’accrochera malgré les difficultés à venir (inhérentes à ce genre de travail), et ses supérieurs annoncent la couleur : certains d’entre eux atteindront leur but, mais d’autres abandonneront. De quoi motiver encore plus Judy, au contraire de son ami Nick, davantage perturbé par ses premiers jours à l’hôpital, lui qui semble avoir quelques soucis financiers en lien avec la maladie de sa mère.

Au delà des premières romances qui commencent à apparaître (avec un titulaire qui n’y va pas par 4 chemins avec Judy) et de cette relation déjà complexe avec son nouveau voisin, Rossella Sergi développe déjà ses personnages, mettant en avant leurs motivations mais également leurs doutes. Nick semble avoir des problèmes qui pourraient déjà mettre en danger sa carrière, tandis qu’Allie pourrait bien souffrir d’un sentiment d’infériorité vis à vis de son amie. Concernant Noah, le nouveau collègue et voisin de Judy, c’est la même chose, et une altercation avec un individu au sein de l’hôpital semble cacher quelque chose. Même si on n’échappe pas à certains clichés et à quelques réactions prévisibles, Rossella Sergi parvient à apporter ce petit plus qui fait la différence, en posant quelques bases (voire quelques mystères) intéressants. On gardera néanmoins en tête que ce premier tome met les choses en place, et qu’il reste dans sa globalité un peu timide. Visuellement, nous avons beaucoup aimé la douceur des illustrations, et en particulier des visages, avec des regards expressifs. La mangaka s’attarde beaucoup sur ses personnages au détriment des décors, qui restent très discrets. On a souvent affaire à des fond blancs, et on aurait aimé en découvrir un peu plus sur les différents lieux. Le tout bénéficie quoi qu’il en soit d’une belle clarté, et on distingue sans mal les différents protagonistes de notre histoire.


A lire également : 


Ce premier tome, à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse, propose déjà de jolies choses et des personnages bien écrits. Malgré quelques clichés et une certaine timidité, on ressort convaincu par les débuts de cette romance, qui sait également mettre en avant les tourments de nos personnages. Avec ses visuels très clairs mais manquant un peu de détails en termes de décors, ce tome s’avère accrocheur (si on aime le genre, bien entendu), et nous avons hâte de découvrir l’évolution des événements et de notre héroïne. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.