Avis Manga Kana : Nijigahara Holograph, de Inio Asano (one-shot)

Initialement publié en 2008, le one-shot  » Le Champ de l’arc en ciel » a fait son retour début juin aux éditions Kana sous son titre original « Nijigahara Holograph« . L’occasion pour nous de découvrir cette œuvre atypique d’Inio Asano, qui avoue lui-même aujourd’hui qu’il ne serait probablement plus capable de dessiner une histoire comme celle-ci. Et après avoir découvert et lu l’ouvrage, on se rend en effet compte du travail réalisé par le mangaka. Nous allons revenir sur ce one-shot, qui va très certainement laisser quelques traces dans nos têtes.


Avis Manga Kana : Nijigahara Holograph, de Inio Asano lageekroomSynopsis : Entre passé et présent, des élèves d’une petite école primaire reviennent sur des événements tragiques qui se sont déroulés dans la plaine de Nijigahara, près de chez eux. Les rumeurs qui circulent entre les enfants, le monstre dans le tunnel, les secrets de chaque famille, la prolifération anormale de papillons… Les fils de chaque histoire s’entremêlent pour former l’Apocalypse d’un nouveau siècle.


Avis Manga Kana : Nijigahara Holograph, de Inio Asano lageekroom


Marquant, le one-shot d’Inio Asano l’est assurément. Perturbant aussi, tant on sort de cette lecture un peu sonné, n’ayant pas tout compris mais avec ce sentiment d’avoir vécu une histoire aussi complexe que touchante, mais aussi parfois déprimante. Une sorte de flou persiste, et impose clairement une relecture… L’ouvrage du mangaka est en effet complexe, se raconte sur différentes époques via des séquences réelles et d’autres rêvées. Les personnages ont des identités fortes, que l’on parle des élèves (et de ce qu’ils sont devenus 11 ans plus tard), des professeurs ou des protagonistes secondaires qui les entourent. Ils ont tous leurs tracas, leurs angoisses, et l’auteur aborde de nombreux thèmes forts comme le harcèlement scolaire, la dépression, les violences familiales, la solitude, mais également la vengeance… Le récit est fait de métaphores sur le vie, la mort, la résurrection, le sacrifice, et la couverture de l’ouvrage et sa « lumière au bout du couloir » donnent d’emblée le ton. Il est difficile de parler du scénario de ce one-shot sans vous gâcher le plaisir de la découverte, mais nous tenions à saluer la maîtrise de la narration. L’histoire de Nijigahara Holograph est difficile à appréhender certes, mais son écriture est exemplaire. Un gigantesque puzzle durant lequel les questions trouvent leur réponse quelques dizaines de pages plus tard, et où chaque dialogue, chaque action ou réaction d’un personnage a un sens. Oui, on ressort paumé de la première lecture, et on ne comprend pas tout. Mais cette complexité n’est pas gratuite et pousse également à la réflexion : on analyse chaque scène, on tente de comprendre les métaphores, et on théorise sur les événements. Réel et imaginaire se mélangent parfois, créant davantage de confusion, mais il est impossible de s’arrêter de lire. On pourra se sentir frustré, parfois, mais on s’accroche, car cela en vaut clairement la peine.

Nous parlions récemment de mise en scène dans le manga « Kowloon Generic Romance« , et notre ouvrage du jour a lui aussi un aspect très cinématographique. Le découpage est impeccable et sait être rythmé quand il le faut, le tout étant magnifié par des illustrations très immersives. C’est beau, très beau même, et une certaine noirceur de dégage de nombreuses cases. C’est tout un tas d’émotions qui touchent le lecteur lors de la découverte de ce one-shot : la mélancolie, la tristesse, la peur, mais aussi des moments d’espoir et de joie. On appréciera également le travail réalisé sur les visages et la gestion de la lumière. Le grand format de l’ouvrage est d’ailleurs idéal pour profiter pleinement du travail du mangaka.


A lire également :


Nijigahara Holograph est une œuvre atypique, qui en envoutera certains et en laissera d’autres sur le carreau. Complexe dans sa narration mais également dans les thèmes abordés, le manga d’Inio Asano est difficile à appréhender et laisse clairement dans le flou et avec de nombreuses questions à la fin de sa lecture. Mais malgré une approche qui pourra sembler difficile, il est impossible de ne pas enchaîner les pages tant la lecture est accrocheuse. Avec sa mise en scène très cinématographique, ses thèmes forts bien développés et ses personnages à la psychologie complexe, le manga est une sacrée réussite à nos yeux. Nous le découvrons donc sur le tard, grâce à cette réédition, et nous ne pouvons que vous le conseiller !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.