TEST : Firefighting Simulator – The Squad (PS5)

Après Evil West, The Devil in me ou encore The Callisto Protocol, on change totalement de registre avec notre test du jour ! Vous avez toujours rêvé d’être un pompier ? Alors vous êtes au bon endroit, et les développeurs de Chronos Unterhaltungssoftware proposent en cette fin d’année aux joueurs consoles d’éteindre les flammes avec Firefighting Simulator – The Squad, qui débarque sur consoles Xbox et PlayStation en dématérialisé (les versions physiques seront disponibles en 2023). C’est sur PS5 que nous nous sommes lancés dans l’aventure, et il est temps de vous donner notre avis. C’est parti !


« Dans Firefighting Simulator – The Squad, les joueurs se jettent dans la bataille contre les flammes ! Ils devront repérer les lieux, évaluer la dangerosité des situations et coordonner leur propre équipe dans plus de 40 missions. Les différents scénarios comprennent des feux de forêt, des feux aériens ou des incendies dans des bâtiments résidentiels et industriels avec différentes sources de feu. » Le programme est alléchant, et nous devons avouer bien apprécier ce genre de simulation, même si la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Le résultat est-il à la hauteur, ou avons-nous affaire à un nanar digne de Autobahn Police Simulator 3 ?


TEST : Firefighting Simulator - The Squad (PS5)


C’est via la map de la ville, qui s’affiche dès qu’on lance le jeu, que vous allez pouvoir accéder aux différentes missions et objectifs. A chaque mission terminée, d’autres se débloquent, et on pourra choisir de se lancer en solo, en multi avec des amis ou de créer une session ouverte. Jusqu’à 4 pompiers peuvent partir en mission, ce qui permettra de répartir les tâches. Seul, on gère l’IA via une roue de contrôle ou les raccourcis de la croix directionnelle, histoire de leur assigner des objectifs ! Une fois le déploiement effectué, place à la conduite ! Votre camion de base, auquel s’ajoutent 4 véhicules de pompiers Rosenbauer America sous licence (à débloquer), dispose d’une sirène, d’avertisseurs lumineux et d’un klaxon, et il est même possible d’activer les phares et les clignotants. Rien d’indispensable ceci dit, et on pourra commencer à conduire sans se prendre la tête avec tout ça ! Chaque missions est chronométrée, et votre résultat vous donnera plus ou moins de points d’expérience lors du bilan final. Le temps du trajet est pris en compte (attention aux accidents !), et bien évidemment celui vous demandant d’accomplir les objectifs de mission, qui vont d’un feu à éteindre au sauvetage de civils.


TEST : Firefighting Simulator - The Squad (PS5)


Firefighting Simulator – The Squad surprend, dans le bon sens du terme. On comprend dès les tutoriels que les développeurs ont voulu proposer un jeu au maximum réaliste, et de nombreux éléments sont à prendre en compte pour ne pas foirer une mission. Le centre de formation est donc un passage obligatoire pour bien tout appréhender. On y apprend par exemple comment gérer les portes, murs ou fenêtres, à utiliser les différents outils (pied de biche, hache, scie circulaire), à grimper aux échelles, à anticiper la propagation du feu et sa vitesse de croissance, à reconnaître les explosions de fumée (surveillez bien les bas de porte), à commander votre escouade ou encore à utiliser les camions à échelle. Le jeu ne vous demandera pas que d’éteindre des feux, et le gameplay s’avère plus complet que ce à quoi on pouvait s’attendre ! Alors certes tout n’est pas parfait, et de nombreuses animations de votre personnage sont manquantes (notamment lorsqu’on utilise un échelle ou qu’on passe par une fenêtre), mais l’immersion est réussie et on se prend rapidement au jeu.


TEST : Firefighting Simulator - The Squad (PS5)


A chaque intervention, on se rend sur les lieux avec son véhicule, on se gare et une inspection à 360 degrés est lancée, histoire d’analyser la situation. C’est ensuite à vous de gérer vos actions et vos priorités. On connecte le tuyau d’approvisionnement et le tuyau d’attaque, au bout duquel on couple un embout. Et c’est parti pour l’arrosage, avec un feu qui est étonnement bien géré, et il faudra éteindre les flammes méthodiquement pour ne pas que l’incendie reprenne de plus belle, en pensant également à couper l’électricité et à faire attention aux intoxications et aux fuites de gaz. Bref, il y a pas mal de paramètres à prendre en compte pour réussir une mission, et la tension est parfois au rendez-vous, surtout quand l’IA a décidé de se la couler douce… Vos équipiers sont en effet un peu capricieux à gérer, et restent parfois bloqués sur une échelle ou arrosent en continu une zone déjà éteinte. Bien souvent, vous ne serez jamais mieux servi que par vous-même ! Mais quand les ordres fonctionnent, les choses se goupillent bien. On pourra par exemple demander à un autre pompier de briser une porte, d’utiliser un extincteur ou d’extraire une victime évanouie pendant que l’on s’occupe du feu principal.


TEST : Firefighting Simulator - The Squad (PS5)


Les possibilités sont donc intéressantes (et certaines missions deviennent clairement exigeantes), mais le jeu devient rapidement répétitif, et après une dizaine de missions, on se rend compte que l’on fait très souvent la même chose. Certains objectifs tentent d’apporter un peu de variété par la suite (avec les feux de forêt ou les feux aériens), mais la redondance est bien présente. C’est pourquoi nous vous conseillons de jouer au jeu par petites sessions, le temps de 2 ou 3 missions maximum. On y revient en effet avec davantage de plaisir qu’en enchaînement les sauvetages. Visuellement, le jeu est franchement joli ! Les véhicules sont très bien modélisés et proposent même une vue intérieure, certains reflets et effets de lumière sont maîtrisés, et pas mal de petits détails renforcent l’immersion, comme la fumée d’un incendie que l’on peut apercevoir au loin lors de notre trajet sur les lieux. Il faut bien sûr garder en tête que le jeu a bénéficié d’un budget modeste, et l’ensemble est loin d’être parfait, avec du clipping, des bugs de collision, des animations manquantes et une physique qui fait parfois des siennes. Mais dans l’ensemble, nous avons trouvé les résultat plus que convenable !



Firefighting Simulator – The Squad est un jeu aux qualités certaines. L’immersion est au rendez-vous, grâce aux nombreuses possibilités offertes lors de vos interventions. On se prend rapidement au jeu, seul ou à plusieurs, et l’ensemble se veut réaliste, les tutoriels étant riches en informations. Le plaisir est donc présent, mais attention à la répétitivité. Nous vous conseillons de ne pas trop enchaîner les missions pour ne pas vous lasser trop vite, et de revenir régulièrement sur le jeu pour de petites sessions. Nous avons quoi qu’il en soit beaucoup apprécié le jeu, visuellement très convenable, qui bénéficiera, on vous le rappelle, d’une version physique dès l’année prochaine !


Les +

  • jouable seul ou jusqu’à 4 en ligne
  • les tutoriels, riches en infos
  • l’immersion est au rendez-vous
  • visuellement très convenable, propre et fluide
  • la modélisation des camions
  • le feu, très bien géré
  • les nombreuses possibilités lors des interventions
  • on se prend rapidement au jeu…

Les –

  • … malgré une certaine répétitivité
  • animations manquantes (lorsqu’on monte à une échelle par exemple)
  • l’IA fait souvent des siennes
  • des contrôles un peu lourds (la caméra n’aide pas)
  • quelques couacs techniques (bugs de collision, clipping)

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This function has been disabled for Lageekroom.

error: Content is protected !!